10 clés pour entretenir votre immunité, selon la médecine Ayurvédique.

L’Ayurveda est le système de santé le plus ancien de nos jours (+ de 5000 ans). Elle a été reconnue par l’OMS en tant que médecine traditionnelle en 1982; mais en France, pour le moment, ce n’est qu’une médecine dite « douce ».

Elle considère que chaque individu est unique, multidimensionnel et intimement connecté à la Nature. Elle a pour but d’aider tout un chacun à atteindre, préserver ou retrouver un équilibre du corps, du mental et du coeur émotionnel.

 Lorsqu’il s’agit d’immunité, l’Ayurveda met l’accent sur la prévention avant toute chose. C’est à dire, entretenir les défenses immunitaires au quotidien. Au lieu de non pas partir en quête de la potion magique qui va éradiquer le danger (un virus par exemple), lorsqu’il survient.

 Imaginez que votre corps, c’est un pays et que vous possédez une armée pour vous défendre en cas de « guerre ». Est ce que vous vous souciez ou entrainez vos soldats au moment où la guerre commence ? Je ne pense pas. Normalement, vous entretenez votre armée tous les jours, pour qu’elle soit résistante et opérationnelle au moment opportun.

 

Alors voici 10 points clés, pour entretenir votre armée immunitaire selon l’Ayurvéda :

1 – La nourriture

En Ayurveda, l’immunité est la résultante de l’essence de ce que l’on mange : l’énergie vitale qui découle de nos aliments. C’est pour cela qu’il est important de vous nourrir d’aliments frais, de saison et qui proviennent de votre environnement immédiat (local). En effet, ses derniers sont le plus adaptés à votre survie, à l’endroit où vous vivez. Ne cherchez pas juste à remplir votre ventre, mais plutôt à vous NOURRIR (de nutriments, vitamines et de minéraux). Evitez les aliments transformés, trop gras, trop salés, qui se conservent longtemps et qui ne sont plus trop frais. Evitez également les excitants : sucre en excès, le café, le thé, l’alcool, les sodas…

2 – L’eau

Etant donné que nous sommes fait de 70-80% d’eau, il est important de maintenir ce niveau, en toute circonstance. L’eau constitue le milieu ambiant de votre organisme et par conséquent, l’eau va faciliter le déplacement de votre armée immunitaire jusqu’au « front de l’attaque ». Un corps déshydraté sera moins réactif et donc plus vulnérable De plus, l’eau permet de nettoyer/drainer votre organisme, surtout si elle est tiède, voire chaude. Le froid (à l’intérieur) ralentit votre organisme et l’affaiblit, rappelez vous que votre corps fonctionne à 37*C.

3 – Le soleil

En période de confinement, il ne faut pas oublier de s’offrir quelques caresses du soleil. L’Ayurveda recommande les premiers et/ou les derniers rayons du soleil, car ils sont plus doux.

Le soleil est essentiel à la fabrication de la vitamine D, qui renforce votre système musculo-squelettique, mais aussi qui agit sur vos humeurs. Vous l’avez surement remarqué, le soleil ça fait du bien au moral !

4 – Le mental

Et en parlant du moral, il est primordial de choisir la bonne nourriture intellectuelle. Oui, c’est à vous de choisir le type d’information que vous regardez, lisez et écoutez. Bien entendu, il vaut mieux booster votre armée immunitaire avec des informations positives et encourageantes. Vous n’êtes pas obligé d’absorber tous ce que la télé, la radio et internet vous donne. Donc c’est à vous de faire le tri!

5 – Les émotions

Identifiez les choses, les activités et les personnes qui vous remplissent de joie et de bonnes vibrations. Qu’est ce qui vous fait vibrer ? La musique ? Danser ? Dessiner ? Cuisiner ? Jardiner?… C’est le moment de faire ces choses qui vous font du bien au coeur.Qui est-ce qui vous met de bonne humeur ? Appelez la/les, prenez de leurs nouvelles… Plus on ressent des émotions positives, plus le coeur vibre et plus nos cellules se renforcent.

Cela ne veut pas dire de refouler vos émotions négatives, bien au contraire, laissez les sortir (sans blesser personne), mais évitez de les alimenter.

6 – Le mouvement

Une activité sportive, si vous pouvez, mais surtout du mouvement, histoire de ne pas s’ankyloser. Cela peut être des étirements, de la danse, marcher, prendre les escaliers…Le mouvement encourage la circulation des différents fluides du corps, que ce soit la circulation sanguine, ou la circulation des déchets (selles, urine, transpiration). Il réduit donc les raideurs et les tensions musculaires. Et puis d’ailleurs, c’est lorsqu’il y a du mouvement que l’on sait qu’il y a de la vie !

7 – La respiration

Maintenant que notre air est de moins en moins pollué (confinement = moins de circulation), c’est le moment de bien s’oxygéner et de faire le plein de ‘Prana’, l’énergie vitale. Soit en faisant du sport, soit juste en prenant le temps de vous poser à l’extérieur ou à votre fenêtre, pour respirer à plein poumon et en profiter pour relâcher non seulement le dioxyde de carbone, mais aussi les pensées négatives qui vous hantent et les tentions. En Ayurveda, la respiration consciente apaise le mental.

 8- Le sommeil

Une bonne nuit de sommeil est régénératrice et cela permet au corps de faire le grand nettoyage durant la nuit. Elle permet également de reposer le corps et de retrouver un peu de tranquillité.

9 – Etre à l’écoute de votre corps

C’est le moment de vous ré-habituer à écouter votre corps, dans le but de l’entendre, car il communique constamment avec vous. Mais c’est vrai, il est plus facile d’écouter tout ce qui se dit autour de vous, au lieu de travailler en harmonie avec votre garde rapprochée personnelle. Prenez donc le temps d’observer votre corps tout au long de la journée : A-t-il besoin d’eau ? Est-il fatigué ? A-t-il besoin de bouger ?  A-t-il besoin de relâcher des émotions ?  A-t-il faim ? Y-a-t-il une douleur? une gène ? Etes-vous tendu, crispé ?

Entendez le et apportez lui ce dont il a besoin, lorsqu’il vous le demande. Ici il s’agit du corps et non de votre mental (vos envies).

Votre corps est beaucoup plus intelligent que vous le pensez, il s’est formé tout seul et il sait se gérer tout seul aussi…il faut juste travailler avec lui et non pas contre lui.

 

 

10 – Les préparation médicinales

Selon l’Ayurvéda, notre alimentation est censée contenir tout ce qu’il nous faut pour éviter justement de rentrer en déséquilibre (vulnérable) et d’avoir à utiliser les préparations médicinales. D’ailleurs, elle encourage vivement d’incorporer et de varier les épices et les plantes aromatiques (ail, oignon, curcuma, gingembre, poivre, cannelle, persil, menthe, basilique, laurier, citronnelle, thym… ) directement dans la préparation de vos plats (au dosage normal d’utilisation de vos épices). On dit bien :

« Lorsque l’alimentation est mauvaise, les préparations médicinales ne fonctionnent pas, et lorsque l’alimentation est bonne, les préparations médicinales ne sont pas utiles »

Bon à savoir :

Les préparations ayurvédiques à base de plantes médicinales, sont très nombreuses, mais contrairement à ce qui se pratique en occident, elles sont choisies non pas par rapport à la maladie donnée, mais par rapport à la personne en question (son sexe, son âge, son mode de vie, son historique médical, émotionnel…). En effet, une plante donnée, peut ne pas convenir à toutes les personnes qui ont le même problème de santé, car selon la médecine ayurvédique, nous sommes tous différents.

De plus, la pharmacologie ayurvédique est très complexe. Pour conseiller une plante à quelqu’un et obtenir l’effet désiré, plusieurs critères sont à déterminer :
– le type de préparation (infusion, décoction, sirop, huile, poudre, jus, vapeur…),
– le dosage (1 goutte, 1 cuillère à café/à soupe, 1 verre…),
– la fréquence de la prise (1/jour, 3/jour, 1 jour sur 2, toutes les heures…),
– le moment de la prise (avant, après, entre, au milieu du repas, le matin, le midi, le soir…),
– la durée de la prise (3jours, 1 semaines, 1 mois…)
• l’adjuvant (eau, miel, infusion, lait… )

Alors tout en restant chez vous, et en continuant à suivre les mesures de sécurités prodiguées, essayez de renouer et d’entretenir au mieux votre armée immunitaire avec ces 10 clés.

Linda Gobindoss – www.Satya-Ayurveda.com

 

Articles récents